Les écoles de commerce

Les écoles de commerce mènent à une large palette de métiers, en lien avec le monde de l’entreprise.

Les diplômés d’écoles de commerce travaillent dans des secteurs variés : finance, commerce international, marketing, ressources humaines, logistique, distribution, management, contrôle de gestion ou encore conseil.

Ces études sont relativement généralistes et pluridisciplinaires, ce qui les rend très attractives pour les élèves encore indécis, qui ne savent pas vraiment vers quels secteurs professionnels se diriger.

Dans cet article, je décrypte pour vous les différentes modalités d’accès aux écoles de commerce, les critères à prendre en compte pour bien choisir son cursus, ainsi que les enseignements et les débouchés d’une telle formation.

Vous hésitez entre une école de commerce et Sciences Po ?

👉 Consultez aussi mon article  « Intégrer un IEP après le bac » ou celui-ci : « Les IEP : 5 questions que vous vous posez » 

Vous hésitez avec une formation en droit ?

👉 Cet article vous renseignera : « Les études de droit vous correspondent-elles ? »

Les formations dans le commerce et la vente vous attirent ?

👉Consultez aussi mon article sur le BTS MCO, le BUT TC et le BUT GEA « Les formations dans le commerce et la vente »

Toutes les formations dans les écoles de commerce ne se valent pas !

Les écoles de commerce sont presque toutes privées.

La plupart (mais pas toutes !) sont reconnues par l’État dans la mesure où elles répondent à un certain nombre de critères (disposer d’un corps professoral permanent par exemple).

Il faut aussi vérifier les diplômes octroyés à la fin de chaque formation : bachelor ? master ? « Diplôme Grande École » ? BBA ?

Tous ne sont pas équivalents sur le marché du travail. Le Diplôme Grande École est par exemple le plus prestigieux et le plus apprécié par les recruteurs.

Le diplôme Grande Ecole

Le programme Grande École est le plus prestigieux, il s’adresse aux très bons élèves et logiquement, il est plus sélectif que les autres.

Deux voies sont possibles pour obtenir ce sésame :
Une classe prépa de 2 ans (voire 3 ans) qui prépare aux concours des 26 grandes écoles de commerce reconnues par l’État. C’est la voie privilégiée pour intégrer les grandes écoles du TOP 5 : HEC, ESSEC, ESCP, Edhec et EMLyon.
Une école postbac en 5 ans, qui recrutent les élèves à l’issue d’épreuves qui se déroulent pendant l’année de Terminale.

Les bachelors (Bac +3)

Ces formations sont à privilégier par les élèves attirés par des études courtes, qui souhaitent intégrer rapidement le monde du travail. Des passerelles existent aussi, qui permettent de poursuivre ses études.

Une trentaine sont reconnus par le ministère de l’Enseignement supérieur.

Les Bachelors of Business Administration, les BBA (bac +4)

Les BBA sont tournés vers l’international. Inspirés des programmes anglo-saxons, les BBA sont les diplômes de gestion les plus répandus au monde.
10 BBA sont reconnus par le ministère de l’Enseignement supérieur.

Certaines écoles sont labellisées au niveau international, ce qui représente aussi un gage de sérieux. On parle des accréditations AACSB, Amba, Equis, EFMD, Acredited.

Ce site (lien) recense les formations proposées par les écoles de commerce et identifie les visas accordés par la commission mandatée par le ministère chargé de l’enseignement supérieur pour la reconnaissance des diplômes associés.

Combien coûtent des études dans une école de commerce ?

Le coût moyen par année est de 11 500 euros l’année. Il peut s’élever à 15 000 euros par an pour les écoles les plus prestigieuses. Ce montant n’est pas négligeable si l’on considère que la durée des études sera de 3 à 5 ans selon les cas !

Il faut également mentionner les frais occasionnés par les séjours à l’étranger.

Des aides au financement sont proposées par de nombreuses écoles.

Quels parcours pour obtenir le diplôme d’une école de commerce ?

3 parcours sont possibles pour être diplômé d’une école de commerce :

  • Directement après le bac
  • Après une classe prépa
  • Après une autre formation, grâce aux admissions parallèles

La classe prépa (2 ans) et le programme Grande École (3 ans)

Ce parcours permet d’accéder aux programmes Grandes Écoles les plus prestigieux.

Il convient d’intégrer une classe prépa ECG (économique et commerciale voie générale) ou une prépa B/L voire A/L ou LSH.
Cette formation intensive en 2 ans ou en 3 ans prépare à 2 concours communs à la majorité des établissements visés :
• le concours BCE
• le concours Ecricome

Les écoles de commerce postbac

Les écoles de commerce postbac sont de plus en prisées. Principalement parce qu’elles offrent des perspectives intéressantes sur le marché du travail et permettent d’éviter la case « prépa ». Ces écoles recrutent des bacheliers, qui passent donc un concours l’année du bac puis vivent une « vie d’école » pendant 4 ou 5 ans.

Là aussi, des concours communs existent : Accès, Sésame, PASS, Team, Ecricome Bachelor etc. Les plus connus sont les concours Accès et Sésame, le premier exigeant un très bon niveau en mathématiques.

Les admissions parallèles

Il est possible d’intégrer les écoles de commerce après l’obtention d’un premier diplôme, grâce aux admissions « sur titre » ou aux admissions parallèles. Ces admissions se font à bac +2, bac 3, et parfois bac +4, après la réussite de concours spécifiques.

Quelle sélection pour entrer dans une école de commerce ?

Toutes les écoles de commerce sélectionnent les candidats. Les modalités diffèrent selon les écoles et selon le niveau d’entrée des candidats (postbac ou après une prépa).

De manière générale, les profils généralistes sont appréciés et tous les enseignements de spécialité ouvrent la voie aux écoles de commerce. Il est cependant fortement recommandé de suivre un enseignement de mathématiques au lycée (pour le concours Accès en postbac et pour la plupart des prépas : ECG, B/L etc.).

La spécialité Sciences Économiques et Sociales peut être intéressante. De même, il est indispensable d’avoir un bon niveau en langue vivante et en particulier en anglais.

De manière générale, les écoles de commerce apprécient les bons voire les très bons élèves. Aussi, choisissez des enseignements de spécialité que vous prenez plaisir à travailler et qui tireront vos bulletins scolaires vers le haut.

Détaillons à présent les concours Accès et Sésame qui sélectionnent les candidats aux écoles postbacs les plus réputées.

Le concours Accès

Le concours Accès est commun à trois écoles (l’ESDES, l’ESSCA et l’IÉSEG), l’IESEG et l’ESSCA étant les deux écoles postbac les plus réputées.

Les épreuves d’admissibilité sont les suivantes :
o Épreuve de synthèse (3h) : rédaction d’un texte de 350 mots, sur la base de documents (textes, dessins, graphiques) en lien avec un sujet d’intérêt ou d’actualité générale.
o Épreuve de raisonnement logique et mathématiques (2h – QCM)
o Épreuve d’ouverture culturelle qui vise à évaluer vos connaissances en culture générale (45 min – QCM)
o Épreuve d’anglais (45 minutes – QCM)

En cas d’admissibilité, les épreuves d’admission sont les suivantes :
o Entretien de motivation
o Oral d’anglais

Le concours Sésame

Le concours Sesame permet d’intégrer 14 écoles et 17 programmes (bac +4 et bac +5).

Les épreuves d’admissibilité sont les suivantes :
o Épreuve de raisonnement et de compétences (1h – QCM)
o Analyse documentaire et connaissance des enjeux contemporains (3h – QCM)
o Épreuve d’anglais et de LV2 (2h – QCM)

En cas d’admissibilité, les épreuves d’admission sont les suivantes :
o Entretien individuel devant un jury
o Oral de langues vivantes (LV1 et/ou LV2)

Qu’étudie-t-on dans une école de commerce ?

Les écoles de commerce sont toutes très différentes. Certaines offrent des choix d’options plus ou moins larges, des spécialisations plus ou moins marquées.

Les modes d’enseignements sont variés et allient cours magistraux, apprentissage par l’action, étude de cas, simulation, formation à distance… Généralement, les cursus combinent des enseignements théoriques avec des modules plus opérationnels, à l’occasion desquels on met en pratique ce que l’on apprend.

Parmi les disciplines enseignées, on peut citer la comptabilité générale, le marketing, l’économie, le droit, la géopolitique, mais aussi les mathématiques économiques, ou encore la finance, le management et le commerce.

Les écoles de commerce forment également aux soft skills, ces « compétences souples » recherchées par les entreprises : la capacité à négocier, l’esprit critique, l’aisance relationnelle, la communication, l’adaptabilité etc.

C’est aussi à chacun de composer son parcours, en fonction de ses goûts et de ses aspirations, grâce au jeu des options, des stages, de l’apprentissage de telle ou telle langue ou encore au travers d’activités associatives ou de césures.

Les débouchés après une école de commerce

Les classements sont nombreux et ils diffèrent en fonction des critères retenus (reconnaissance des établissements et des formations, sélectivité, qualité des enseignants, origine des étudiants (classe préparatoire, BTS, L2… pour les écoles recrutant après un bac + 2), nombre d’étudiants qui partent à l’étranger, taux d’emploi à la sortie, salaires…).

Pour vous faire votre propre avis et comprendre la méthodologie qui se cache derrière chaque classement, je vous conseille la lecture de cet article.

Les alternatives aux écoles de commerce

Les écoles de commerce représentent un coût non négligeable, qui n’est pas accessible à tous. Sans compter que la pression de la prépa n’est pas faite pour tout le monde. Mieux vaut donc bien considérer toutes les options et c’est pourquoi je souhaiterais terminer cet article sur les alternatives aux écoles de commerce.

Sans compter qu’il est possible, grâce aux admissions parallèles, de composer des parcours originaux. Il est par exemple possible de combiner un cursus à l’université avec 2 années en école de commerce (ce qui permet de réduire le total des frais liés aux études tout en bénéficiant d’un passage dans une école et de ses avantages en termes de réseaux, de vie d’école etc).

A l’université, la licence « économie et gestion » est celle qui se rapproche le plus d’un cursus en école de commerce. L’Université de Paris Dauphine propose des cursus très prestigieux et très réputés, dont trois licences (économie appliquée, gestion, sciences sociales) qui méritent toute leur place dans cet article. Attention, les places sont chères et les candidats nombreux.

Les IAE, qui sont les écoles de commerce des universités, proposent des parcours très intéressants et des frais de scolarité beaucoup plus bas que les écoles de commerce.
La plupart des IAE recrutent des étudiants déjà titulaires d’un bac +3 ou d’un bac +2 (après un BTS, un bachelor, en droit, en économie ou dans une autre discipline).

Les BTS et BUT sont des options intéressantes si vous souhaitez intégrer des formations courtes et professionnalisantes, qui vous permettront d’accéder rapidement au marché du travail.

Vous avez des questions ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles récents