Sciences Po : Le secret pour booster sa culture générale

Sciences Po attend des candidats qu’ils soient curieux et engagés. Autrement dit, qu’ils s’intéressent à plein de sujets et qu’ils soient capables non seulement de se faire une opinion mais aussi de la défendre.

Ce n’est pas toujours chose facile.

Parler de ses pratiques culturelles à l'oral de Sciences Po

S’intéresser à pleins de sujets ne pose souvent pas trop de problème : les étudiants que je rencontre sont tous très curieux.

Mais je vois deux écueils :

1) Ils ne mettent généralement pas suffisamment en valeur leurs pratiques culturelles (en gros, ils voient des films ou visitent des musées mais ça leur paraît normal et ils ne le mettent pas en avant).

2) Ils ne savent pas comment parler de ces expériences ou plutôt quoi en dire (et ça explique aussi le point n°1 ci-dessus).

Rien de plus normal. Il est souvent difficile de se faire une opinion sur un film, une exposition, ou même parfois un livre. L’école forme de plus en plus et de mieux en mieux l’esprit critique, mais on en encore loin du compte. Généralement, on étudie une œuvre en classe en apprenant « ce qu’il y a à en dire » mais l’expression d’un point de vue personnel est encore trop peu valorisée.

Un carnet de curiosité, votre arme ultime pour briller à l'oral

Un carnet de curiosité, c’est un carnet pour vous, qui peut être numérique ou papier, dans lequel vous pouvez noter vos expériences.

Vous visitez un musée, faites un tour de l’Italie en famille pendant les vacances, arpentez pour la millième fois les ruelles du village de vos grands-parents, visionnez une série sur Netflix ?

Notez vos impressions sur ce carnet !Pas besoin que vos notes soient bien prises, elles ont vocation être lues par vous uniquement.

L’essentiel est de garder trace de votre expérience.

Et de prendre l’habitude de vous demander ce que vous avez pensé, ressenti, ce qui vous a plu, déplu.

Culture générale Sciences Po
Voici une petite photo de mon carnet de curiosité. Il s’agit des notes que j’ai prises après avoir vu un spectacle de danse contemporaine.

Quoi noter dans ce carnet ?

Tout ce qui vous semble notable et digne d’intérêt !

Je vous conseille de noter la date, le lieu et le nom de l’évènement (de quoi vous repérer quand votre carnet sera plein). Vous pouvez ensuite décrire ce que vous avez ressenti, ce qui vous a plu ou déplu, des parallèles ou des comparaisons qui vous viennent à l’esprit avec d’autres œuvres par exemple.

Pourquoi adopter ce carnet quand on prépare un concours ?

D’abord, tenir un tel carnet vous permet de garder trace de vos expériences. Les plus curieux le savent : parfois on oublie les films, les expositions etc.
Ensuite, il encourage la curiosité. Quand il sera pleinement intégré dans vos pratiques quotidiennes, vous verrez qu’il vous incitera à découvrir des choses. « Ah, et si j’allais visiter cette église au coin de ma rue, devant laquelle je passe tous les jours et dans laquelle je ne suis jamais rentré ».
Peu à peu vous allez apprendre à vous faire une opinion. A force de vous demander ce que vous avez pensé d’une expérience, vous allez prendre l’habitude de questionner vos pratiques et aurez beaucoup plus de facilité à vous faire une opinion.

Un gros « plus » pour les concours

Ce carnet est un formidable compagnon de la vie de tous les jours. Et comme c’est le sujet ici, il est aussi très utile dans le cadre de la préparation de concours.
Si vous préparez Sciences Po, tenez un tel carnet. Et que ce soit au moment de la rédaction des écrits ou de la préparation de l’oral, feuilletez-le. Vous repérerez sans doute des expériences ou pratiques à propos desquelles vous avez des choses à dire et que vous vous pourrez mettre en valeur !

👉 Vous préparez l’admission à Sciences Po Paris (bachelor ou master) et souhaitez bénéficier d’un accompagnement personnalisé ?

Vous avez des questions ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles récents